Le nu et le feminisme, est-ce compatible ?

Je vais vous raconter la genèse de cet article, un soir vers 1h30 du mat', posé dans mon lit à faire défiler l'actualité de la timeline Facebook, je vois qu'une de mes contacts a posté un article à propos de l'affaire "Je te fais un bisou sur les seins puisque tu as dit non sur la bouche" dans l'émission, Touche pas à mon poste. L'erreur de mon amie aura été de mettre son post en public… Et là, c'est le drame : quand les gens donnent leur avis en masse, ça dérape toujours très vite. La culture du viol applaudie des deux mains par de nombreuses personnes. Finalement quand on y pense c’est assez représentatif de la société.

 Je ne suis pas du genre à intervenir sur ce genre de débats qui créent toujours la polémique mais là c'était insupportable pour moi de voir ce genre de propos, sans une résistance argumentée en face.


 Mince mais il va nous endormir à nous parler de féminisme ? Alors non, ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous vendre le féminisme mais essayer de faire un rapprochement avec la photographie, car dans ce genre de débats, quand les arguments manquent et que la pensée est étroite, on dérive vite sur les attaques personnelles:

"le féministe qui a pratiquement que des photos de filles nues sur son profil, ça me fait doucement sourire".

 Je me suis dit qu'il était étrange d'opposer féminisme et nudité mais c'est là que j'ai un peu compris la vision assez étroite de ceux qui s'opposent aux féministes, pour eux le féministe ce n'est pas l'égalité, ce n'est pas se battre pour ses droits, le respect, la morale, le bien-être, non du tout, derrière ce mot ils voient l'enfermement de la femme derrière des codes d'une époque où la femme était invisible et silencieuse.

 Il est évident qu'avec ce schéma de pensée, comment les femmes peuvent oser avoir l'envie de faire de la photographie, de s'approprier leur corps à travers le nu ou la lingerie, de montrer leurs formes, seins, jambes, fesses, hanches sans se voir coller une étiquette de "pute" ou qui "mérite de se faire violer".

Est-ce compatible de faire du nu et défendre les droits des femmes?
 Il est évident que la réponse est oui, et plus encore, il faut le faire pour reprendre le contrôle sur son propre corps et ne pas laisser la société encore fortement patriarcale décider de ce qui doit être vu ou non chez une femme. Les commentaires dégradants que vous pouvez lire pour une femme qui assume son corps et ce qu'elle veut en montrer ne seront jamais comparables à un homme posant nu ou mettant en avant son corps.

 D'un côté, la femme sera mise plus bas que terre, on lui fera comprendre que dans cette société elle n'a pas droit à la liberté de jouir de son corps et de l'autre, l'homme sera mis en avant et applaudi pour se montrer et créer le désir, l'envie. J'ai fait le tour des photographies visibles sur Facebook, cette différence entre hommes et femmes est vraiment incroyable et terrifiante.

 Le pire est de ce rendre compte que même certaines femmes défendent cette culture du viol et de dominance, une soumission volontaire ancrée dans leurs esprits. La société évolue toujours plus lentement que les prises de conscience (alimentation, écologie, sexisme…), c'est donc à nous de remettre tout ça en question, de bousculer les normes imposées et de ne jamais laisser passer le sexisme ordinaire, qui banalise cette culture du viol.

 Et vous, pensez vous que le nu doit faire parti de la culture de liberté et d'égalité entre hommes et femmes, ou est-ce qu'une femme ne se "respecte" pas quand elle fait cela, votre avis m'intéresse ! contact@jonathanaubry.fr