La relation modèle et photographe, l'essence même d'une belle photographie ?

Qu'est-ce qu'une belle photographie ? On dit souvent que c'est un mélange subtil entre une idée et la technique maitrisée... Et si la relation entre le photographe et le modèle était l'essence même d'une photographie d'émotion?

On me demande souvent si, lorsque je photographie une modèle, celle-ci est à l'aise face à moi? Comment elle outre-passe ses peurs, ses complexes. La réponse n'est pas évidente mais on a tous cette appréhension. Que ça soit pour moi-même ou la personne que je photographie, être à l'aise n'est pas un exercice évident.

Il faut déjà définir le cadre de cette relation, ce n'est pas une personne qui offre son corps face à un photographe s'effaçant devant l'esthétique de son modèle, bien souvent il y a une relation de confiance qui s'instaure avant. Il s'agit de partager sa vision de la photographie et tenter de se retrouver sur une ligne artistique pour que le jour J, il y ait une harmonie dans le rendu de la prise de vue. Bien souvent cette relation, qui peut se voir comme une amitié artistique, se ressent dans les photographies, on ne peut pas tricher et c'est d'autant plus vrai pour les photographies de portraits. Capter l'âme d'une personne ce n'est pas donné à tout le monde, d'où le concept de muse.


«Une muse est une personne qui participe au déclenchement de l’inspiration poétique ou artistique autrement dit du désir ; le désir de créer et le désir au sens propre, et c’est pourquoi certains artistes accordent un tel statut à leurs muses» - Vannina Micheli-Rechtman, psychiatre

C'est un sujet intéressant, car certains verront la photographie comme un médium pour être connu, avoir une visibilité ou une jolie image alors que d'autres auront un regard plus artistique avec une démarche créative qui passe avant le modèle et le photographe.
C'est un débat pour l'instant sans réponse qui tourne en rond dans ma tête, mais je pense trouver dans chaque modèle que je photographie le fragment d'une muse pour en sortir le désir d'une création artistique. Personnellement, j'ai besoin d'avoir des frissons, de ressentir des émotions quand je fais de la photographie.

Il faut par contre accepter qu'un projet artistique, parfois, n'aboutit pas car le rendu n'est pas là, la relation entre modèle et photographe n'ayant pas été optimale pour inspirer le désir de création.

Comment voyez-vous la photographie: un simple objet ou l'envie d'y voir une création artistique ? Pour vos retours, mon mail: contact@jonathanaubry.fr :)