Home / blog / Quand je vais au cinéma

Quand j'ai tenté de venger la mort de mon fils avec Leonardo DiCaprio

Je suis toujours déçu quand je vais au cinéma, non pas que les films soient mauvais mais je me dis, hum pour 11,50e j'aurai pu faire autre chose, c'est terrible car ça résume finalement mon seul sentiment à la donnée économique du film.. "est-ce rentable de voir ce film, ou non?".

En ce début d'année, j'avais déjà fait une belle découverte avec le huis-clos de Quentin Tarantino, Les 8 Salopards. Tout y était juste, du dialogue, à l'ambiance de plus en plus oppressante mais je ne suis pas là pour vous parler de ce film, mais de The Revenant de Alejandro González Iñárritu avec Leonardo DiCaprio.

 Ce film est une aventure brute, plus de deux heures trente d'une chasse à l'homme haletante à travers des décors froids et inhospitaliés de la grande conquête de l'Amérique par les colons.

 Ce périple en pleine nature semble infini, sans limite et pourtant j'ai la sensation de suffoquer avec ce personnage, ce père, ce trappeur, qui brave l'opinion publique hostile au métissage de son fils et cette nature qui ne lui fait aucun cadeau. 
 Les événements dans le film vont le pousser à vouloir se venger, une poursuite de sa proie.. mais le prédateur est aussi une proie, le serpent se mord la queue, cette sensation que toute cette trame est une fuite en avant qui va inévitablement s'écraser contre un mur, celle de la dure réalité.

Outre la prestation sans faute dont Leonardo DiCaprio est un habitué pour laquelle il a enfin eu l'oscar du meilleur acteur auquel on ne croyait plus. La prise de vue pour une immersion sensorielle est de toute beauté, aussi belle et froide que cette nature.

« Ne pense pas à ça. Ne vois pas trop loin. L'objectif de chaque jour, c'est le lendemain matin. »   

Une expérience à vivre seulement au cinema pour un plongeon les yeux fermés dans cette histoire.